Loading

Présentation de la récupération de chaleur sur Verreries - Application Recov’Heat

L’industrie du verre propose des produits ainsi que des techniques de production très variés. Les objets créés utilisent différents matériaux et peuvent être faits main avec motifs complexes, ou en gros volumes par une production en série. Les moyens mis en œuvre pour la production de verre peut aller d’un petit four électrique jusqu’à des fours à générateurs capables de produire plus de 700 tonnes de verre par jour.

En France, 5.5 millions de tonnes de verre ont été produites en 2005. Les fours verriers sont répartis sur l’ensemble du territoire. Ce sont en général des industries très anciennes. Initialement implantées à l’écart des villes, elles se sont fait aujourd’hui rattraper par le tissu urbain et nombre d’entre elles sont à présent situées en zone urbaine, voire en pleine ville (Le Havre, Baccarat, …).

La production se répartit en 3 secteurs principaux : le verre plat (vitres bâtiments, pare-brises automobiles), le verre creux (bouteillerie, flaconnage,…) et la fibre de verre (textiles, isolation). Le processus de fabrication de verre commence par la fonderie des matières brutes, dans un four à une température d’environ 1500°C. Les étapes qui suivent consistent à refroidir et de former le verre en fonction du produit désiré.

La fabrication de verre nécessite donc une forte consommation d’énergie pour provoquer la fusion et pour le reste des procédés. 100% de l’énergie primaire consommée est finalement dissipée, potentiellement récupérable, depuis l’eau de refroidissement ou depuis l’atmosphère.

Plusieurs points de récupération, qui présentent des niveaux de températures différents, sont ainsi envisagés :

  • Sur les fumées de cheminée.
  • Les eaux de refroidissement.
  • L’air de refroidissement.

Le potentiel de récupération de chaleur est donc certain mais il serait irréaliste d’avancer que toute l’énergie consommée dans les verreries est valorisable. Plusieurs hypothèses sur les parts de récupération à chaque point sont prises pour les calculs de l’estimation du potentiel de récupération d’énergie dans les simulations de l’outil Recov’Heat.



Récupération de chaleur dans les verreries